Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 06:52

 

 

 

Exposition du 30e anniversaire du Cercle Philatélique et Cartophile Favergien

  262-.jpg 

Ils auraient eu 100 ans cette année : les Conscrits de la Classe 28 du Canton de Faverges, en balade (de gauche à droite et de bas en haut)

De gauche à droite : 1errang

1. Emile Neyret (Giez)- 2. Marcel Chappuis - 3. Anthoine Bonato - 4. Siméri Mosquetti (Doussard) -

De gauche à droite : 2erang

5. Simon Gardier (ou Octave Léger) - 6. Augustin Bouvard - 7. Charles Duc (coiffeur) - 8. Francis Lathuraz - 9. Camille Reygrobelet - 10. Charles Guazzoni - 11. ... Martinato - 12. Charles Mollard - 13. André Carrier - 14. Raymond Chappaz - 15. ... Avrillon - 16. Albert Champange (Villaret) -

De gauche à droite : 3erang

17. Louis Brachet - 18. Léon Varet - 19. Ferdinand Del Ben - 20. Fernand Neyret (Giez)


Le club favergien s'est constitué en association –loi 1901- en février 1978. Il fêtera cette année son 30e anniversaire.

Pour commémorer cet événement, il mettra en place une exposition à laquelle il convie tous les favergiens, de souche ou de coeur. Chaque année, les visiteurs peuvent découvrir ceux qui ont fait et font encore la vie locale dans les panneaux "Les photos de nos anciens".

En effet, le club est à la recherche des anciens de Faverges et de son canton. Il a déjà réuni quelques 380 photos d'événements sportifs, de conscrits, d'écoliers, de mariages, de communions... Il les proposera à la découverte de tous, dans le hall de la Maison des Associations, à côté de l'Office de Tourisme, durant le mois d'avril 2008.

Le public pourra y découvrir ses parents, ses oncles et tantes, ses amis et éventuellement contribuer à déterminer d'autres visages.

Un appel pressant est envoyé à tous pour fouiller, en cette période de nouvelle année, dans les archives familiales. Les familles qui possèdent de tels documents peuvent les confier au CPCF qui les mettra en valeur.

Le Cercle Philatélique et Cartophile Favergien se réunit tous les samedis, en son local à la Maison des Associations, place des Anciens Combattants, de 14h à 17h. Les photos seront conservées (avec contrat de prêt) au maximum trois mois puis restituées à leur propriétaire.

Président: Bernard Pajani Tél. 09 51 70 80 06.

 

La vie de la commune racontée en 400 photos
DSCN0755.JPG

Les invités au vernissage ont prêté leur concours pour la prochaine photo de la future exposition.

Pour marquer son trentième anniversaire, le cercle philatélique et cartophile favergien a réalisé une grande exposition de photos. De 1869 à nos jours, en 400 photos, la vie à Faverges, dans les communes environnantes et même à Ugine, est mise en images. Photos de groupes, de classes, de conscrits, sports, fêtes, musique, métiers, fêtes religieuses… les favergiens sont nombreux à découvrir et reconnaître leurs parents, amis, voisins et eux-mêmes.

L'exposition est en place à l'Office de Tourisme jusqu'au 23 avril. Elle est très visitée et suscite des rencontres très conviviales : les souvenirs s'échangent, les scènes de vie quotidienne, l'illustration des traditions font revivre les souvenirs et souvent des anecdotes amusantes reviennent en mémoire.

Les personnes qui ont prêté leurs trésors photographiques ont été invitées au vernissage. De nombreux élus de la commune et du canton, des responsables d'association ont eu la primeur de ce film muet mais tellement évocateur…

Visite libre aux heures d'ouverture de l'Office de tourisme jusqu'au 23 avril ou en présence de membres de l'association de 15 à 18h du lundi au samedi. Ouverture le dimanche en période de vacances scolaires.

Photo CPCGF DSCN755.

Exposition "Mémoire en 400 Photos"

445-.jpg

Les dames de la classe 1950 et leurs amies seront nombreuses à se reconnaître.

   Du mardi 1er au mercredi 23 avril, le Cercle Philatélique et Cartophile Favergien présente une exposition intitulée "Mémoire en 400 photos », dans le hall de la maison des Associations. Visite libre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h et le samedi de 15h à 18h. Permanence tous les jours de 15h à 18h par un membre du Cercle Philatélique et Cartophile Favergien. Illustration de la vie locale de 1869 à 2008 sur les écoles, mariages, sports, conscrits, cérémonies religieuses, fêtes et théâtres…

Exposition inter-active :

Les visiteurs sont invités à venir découvrir leurs parents, amis, voisins… à compléter les informations sur les photos présentées…

Photo CPCGF 445.

Formidable succès de l'exposition "Mémoire en 400 photos"
229-.jpg

Scène de vie que l'on ne reverra plus : les joyeux conscrits de 1958 fêtent le conseil de révision en chantant en pleine rue Carnot.

L'équipe du Président Bernard Pajani du Cercle Philatélique et Cartophile Favergien invite tous les favergiens et les habitants du canton à remonter le temps par le biais d'une superbe exposition de photos anciennes.

L'exposition est en place jusqu'au jeudi 24 avril. Depuis le 1er avril, elle reçoit journellement des dizaines de personnes. Très intéressées, elles évoquent des souvenirs, rencontrent des amis d'enfance, apportent de nouvelles photos, trouvent les noms manquants …

Elle conduit les visiteurs à travers tous les moments de la vie, écoles maternelles, primaires, secondaires, vie civile, conscrits et armée, vie sociale, communions, mariages et métiers, sans oublier les moments de loisirs, ski, foot, rugby, basket et musique…

La plus ancienne photo : une classe de seconde en 1869.

La plus énigmatique : la fanfare municipale reconstituée en 1895 dont aucun visage n'a encore été reconnu.

La plus amusante : la charivari de Maxi-Gaga, remariage d'une veuve de Saint-Ferréol.

La plus récente : le Cercle Philatélique fête ses 30 ans en février 2008.

Le club organisateur ne reste pas en si bon chemin. Il organise à la fin du mois, le dimanche 27 avril, sa traditionnelle animation, dans la salle polyvalente, de 9h à 17h. Intitulée "Troc'Collections, cette manifestation est axée sur les "Années en 8", anciens de Faverges, mais aussi le 400e anniversaire de la fondation du Québec, et d'autres documents plus ou moins insolites les uns que les autres. A découvrir parmi les timbres et cartes postales, monnaies, télécartes, pin's, généalogie et autres collections dont des trains miniatures seront délivrés à la vue des curieux.

Photo CPCGF 229.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 06:22
Ils ont 70 printemps, l'âge du Foyer municipal
086-.jpg

De gauche à droite :
1er rang : Chaffarod Marius, Prud’homme Gilbert, Dussolliet-Berthod Roger, Milesi Alfred, Zortea Gaston, Mermier Auguste, Piquand Michel, Morlon Jean, Gay-Gollet René, Masnada Albert.
2ème rang : Bochard Albert, Losset-Choulet Francis, Revil Emile, Collonge Jean Pierre, Avrillon René, Cavagnon Fernand, Carteroni Gilbert, Miquet Bernard, Bacholet Bernard, Lathuraz Alain, Evrard Jean.
3ème rang : Gaillard Roger, Losserand Gaby, Tissot Gilbert, Bouvard Bernard, Exertier Georges, Lachenal Georges, Lorenzio René, Roffino Paul, Pasinato Albert, Despres Roger, Masson André, Santi Fortuné.
Photo confiée par René Chaffarod, absent ce jour-là.

Ils sont nés en 1937. Ils ont fêté le passage à la dizaine supérieure avec leurs épouses au cours d'une belle croisière Paris-Honfleur et retour.
Ils connaissent maintenant tous les ponts de Paris et Notre-Dame. Les visites de Rouen, Deauville et Honfleur leur ont procuré de beaux dépaysements. Au fil de l'eau, ils ont évoqué leurs bons souvenirs d'une agréable jeunesse à Faverges. Au retour, ils ont été heureux de retrouver leurs montagnes familières. La prochaine réjouissance des conscrits de 1957 sera pour tirer les rois, dans trois mois.
Ils affichaient fièrement leurs 20 ans sur la photo prise sur les escaliers du foyer municipal construit en 1937. Les 70 ans de l'immeuble vont être fêtés prochainement.
Les reconnaissez-vous ?

Partager cet article
Repost0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 19:44

Cours Préparatoire des garçons nés en 1927-28 :

(Il reste encore des enfants à identifier)  053-.jpg

De gauche à droite : 1errang : 1. PAVINET Michel (27) ; 2. METRAL Paul (28) ; 3. ............. ; 4. ARVAT Marin ; 5. LEGER André ; 6. DESTAGNOL Jean (28) ; 7. CHOULAND Roger.

De gauche à droite : 2erang : 8. SAILLET Georges (28) ; 9. .............. ; 10. PETELLAT Henri (28) ; 11. ........... ; 12. PORTIGLIATTI Ernest (25) ; 13. MAION Fiorello ; 14. ............ ; 15. ............ ; 16. LENOBLE Jean (28) ; 17. PERRISSIN Roger (28) ; 18. ...........

De gauche à droite : 3erang : 19. PICHIOTTINO Emile (28) ; 20. LAURENT André (27) ; 21. SONNERAT Charles ; 22. TERRIER Raymond (28) ; 23. BERTHOD Yves (28) ; 24. GAY Gilbert (?) ; 25. CIRILLI Pierre.

De gauche à droite : 4erang : 26. STUCKI Alain ; 27. SCOTTON Raymond ; 28. ............ ; 29. DEMOLIS Paul(28) ; 30. THERISO Roland ; 31. TISSOT Pierrot.

Photo aimablement prêtée par Robert Démolis

Mémoire en photos Années en 4

 

 

 

 

 

Mémoire en PHOTOS

""  Les années en 4  ""

Exposition

du 22 avril au 10 mai 2014

Hall de l'Office de Tourisme

Faverges

aux heures d'ouverture

 


(un cahier sera à disposition du public pour compléter les noms des photos)

 

Organisation :


Cercle Philatélique, Cartophile et Généalogique Favergien

09 51 70 80 06

phila.faverges74@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 06:19

En avant-première de l'exposition "Les Années en 4" - "Soldats favergiens morts en 1914" - "Chronique favergienne de l'année 1914", nous présentons aujourd'hui une photo plus récente de l'école primaire de Faverges :

La Classe de CE2 de Mme Sage-Segard de l'année 1973-1974

Depuis la rentrée scolaire 1973, les classes sont devenues mixtes.

Classe-CE2-de-1973-1974.jpg

 

De gauche à droite : 3e rang : 1. CHARRIGLIONE Dominique ; 2. VIDOLETTI Florence ; 3. MECCA Sylvana ; 4. DUSSOLLIET Myriam ; 5. …………….. Maria ; 6. DOS SANTOS Luis ; 7. TEDESCO Carmela ; 8. ................. Emmanuel.

De gauche à droite : 2e rang : 9. DOR Odile ; 10. TEDESCO Antonio ; 11. CUTTAZ Samuel ; 12. PALLAZZINI Eric ; 13. MARTINET Barbara ; 14. CHAMIOT CLERC Pascale ; 15. VELLUT Bruno ; 16. ALEMANY William ; 17. STIGLIO Franck ; 18. TARAZON Rachel ; 19. BURGADA Didier.

De gauche à droite : 1er rang : 20. PALENI Patrick ; 21. ROUX FOUGERE Max ; 22. .............................. ; 23. FRANCONI Annabel ; 24. BIONAZ Jacqueline ; 25. LITTOZ-MONNET Marylène ; 26. GEROME Olivier ; 27. .............................. ; 28. ………………….. ; 29. TEYPAZ Noël.

  Photo n°425 aimablement prêtée par Barbara Martinet, ép. Sicardi 

Mémoire en photos Années en 4

 

 

Mémoire en PHOTOS

""  Les années en 4  ""

Exposition

du 22 avril au 10 mai 2014

Hall de l'Office de Tourisme

Faverges

aux heures d'ouverture

 


(un cahier sera à disposition du public pour compléter les noms des photos)

 

Organisation :


Cercle Philatélique, Cartophile et Généalogique Favergien

09 51 70 80 06

phila.faverges74@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 21:44

 

Cours complémentaire des garçons - Faverges – 1953-54

C'était il y a 60 ans, les garçons du Cours complémentaire, à l'époque où la mixité n'était pas encore instituée.

Les personnes qui reconnaîtraient des élèves peuvent prendre contact avec la section Histoire et Patrimoine du Cercle Philatélique Favergien au 09 51 70 80 06.

En avant-première de l'exposition de photos qui se tiendra du 22 avril au 10 mai, dans le hall communal de l'office du tourisme, sur les ''Années en 4'', ''Chronique Favergienne de 1914'' (voir un aperçu ci-dessous) et les ''Favergiens Morts pour la France de l'année 1914''.

Cours-complementaire---1953-54.jpg1errang : 1. Raymond Périnet ; 2. André Périllat ; 3. Noël Roman ; 4. Bernard Savioz ; 5. Gérard Dépollier  ; 6. Robert Cuttaz ; 7. Georges Nonis ; 8. ... Dalmolin (?) ; 9. Robert Delben ; 10. Guy Varet (?) ; 11. Emile Lelizour.

2erang : 12. Jean Ruffier ; 13. Gérard Despres ; 14. Maurice Petit ; 15. Georges Giomini; 16. Bernard d'Orazio; 17. Roger Schaeffter; 18. Elio Frison ; 19. Jean Claude Chamonin ; 20. André Avrillon.

3erang : 21. Maurice Lamouille ; 22. André Maboux ; 23. André Sonnier ; 24. Philippe Cuttaz ; 25. Wilfred Piccamiglio ; 26. Georges Brassod ; 27. Guy Montmasson ; 28. Georges Tomasi ; 29. Michel Pezzani.

Photo aimablement prêtée par André Sonnier

 

Chronique Favergienne de l'année 1914

 

Samedi 3 janvier

Faverges.- Tempête sur la Balmette

Dimanche, vers midi, un violent orage s'est abattu sur la contrée : dans quelques villages, des toitures ont été endommagées. A la Balmette, une trentaine de tuiles de Montcharvin ont été enlevées du toit de la maison Panisset ; l'une est tombée sur la tête d'un passant, J. Cavagnon, et lui a fait à la tête une blessure peu grave, il est vrai, mais s'il n'avait eu la précaution de se garer le long du mur, il aurait été sûrement assommé.

Lundi soir, vers les 3 heures, neige de quelques centimètres couvrant la vallée ; continue pendant la nuit et la journée de mardi. On peut voir, sur la route départementale, à quelques cents mètres de la gare de Giez, une automobile à capote, gisant dans le fossé, dont tout le devant a été déformé par un choc violent contre l'un des pilônes des forces électriques, qui lui-même, a été tordu par la force du choc. On ne sait à qui elle appartient, et par qui elle était montée. Des jeunes gens d'Annecy, dit-on, trompés par le brouillard et la neige, ont dû l'abandonner pendant quelques heures. Le taxi marquait 90, vitesse exagérée qui aurait pu endommager les voyageurs aussi bien que la machine ; cependant pas d'accidents de personnes.

Indicateur de la Savoie_PER30-16_1914-01-03

 

Samedi 10 janvier

Saint-Ferréol.- Nomination du receveur-buraliste

Par décision du directeur des contributions indirectes de la Haute-Savoie, et à défaut de candidat militaire, M. François-Clément Prud'homme est nommé receveur-buraliste à Saint-Ferréol.

Indicateur de la Savoie_PER30-16_1914-01-10

 

Samedi 10 janvier

Faverges.- Installation de l'abbé Henry

M. l'abbé Henry, le nouveau curé de Faverges, a été installé dimanche. L'arrivée, annoncée pour 9 heures un quart, fut retardée par le mauvais état des chemins verglacés, et l'automobile qui amenait M. le curé n'entra en ville qu'à 10 heures. Une foule nombreuse et très sympathique l'attendait sur la place Centrale, où un compliment lui fut débité par Mlle Ramus et un bouquet de fleurs naturelles offert par Mlle Varchex.

A l'entrée de l'église, M. Favre-Asghil, au nom du conseil de la paroisse et de la paroisse, lui exprima, en fort bons termes, les sentiments unanimes de ses paroissiens...

Indicateur de la Savoie_PER30-16_1914-01-10

 

Samedi 10 janvier

Faverges.- L'hiver et le temps

Pendant 48 heures, sauf 4 heures de répit, une tempête de neige, par brusques sautes de vent du nord, du sud et de l'ouest, a couvert le sol de 52 centimètres.

Le P.-L.-M. a fait passer son chasse-neige ; les Ponts et Chaussées ont toutes peines à tenir les chemins ouverts.

Le ''bief'' de Saint-Ferréol, qui fait mouvoir de nombreuses usines et moulins, est gelé, et le peu d'eau qu'il laisse passer se déverse sur les prairies de Bourboillon, qu'il couvre de glace.

Indicateur de la Savoie_PER30-16_1914-01-10

(… à suivre, dans l'exposition du 22 avril au 10 mai 2014, et la brochure qui suivra)

Partager cet article
Repost0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 15:52

C'était il y a 60 ans, les filles du Cours moyen 2e année de l'école élémentaire et du Cours supérieur, à l'époque où la mixité n'était pas encore instituée. En avant-première de l'exposition de photos qui se tiendra en avril-mai, dans le hall de l'Office du tourisme, sur les ''Années en 4'' et les ''Morts pour la France de la guerre 14-18'' de Faverges.

Classe-de-1954-de-Mlle-Montange.jpg

Rang gauche : 1. X (Slave, de Frontenex) ; 2. Danièle Barrat ; 3. Michèle Basset ; 4. Marie-Claude Carrier ; 5. Nicole Gros ; 6. Elsa Piccamiglio ; 7. Anne Marie Losserand ; 8. X.

Rang central : 9. Geneviève Guillot ; 10. Christiane Masson ; 11. Janine Dondoglio ; 12. X ; 13. Nicole Communal ; 14. X ; 15. X ; 16. Janine Losset Choulet ; 17. X ; 18. Colette André ; 19. Simone Lizic ; 20. Monique Tédeski.

Rang droit : 21. Denise Girard ; 22. Nicole Servoz ; 23. Solange Sonnier ; 24. ... Bozzola ; 25. Claude Chappaz ; 26. Nicole Panisset ; 27. Monique Arethens.

Les personnes qui reconnaîtraient des élèves peuvent prendre contact avec la section Histoire et Patrimoine du Cercle Philatélique Favergien au 09 51 70 80 06.

Rendez-vous pour d'autres photos dans le hall de l'Office du tourisme du 22 avril au 10 mai (Vacances de Printemps)

N'hésitez pas à prêter vos photos (qui vous seront restituées rapidement) pour d'autres expositions à l'intention des Favergiens et des visiteurs.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 07:47

 

Souvenir de l'école du village de Saint-Ferréol

Les responsables des classes 63, 64 et 65 entretiennent les liens créés sur les bancs de l'école en invitant aussi ceux qui résident ailleurs mais gardent de solides attaches au pays natal. Ces camarades de Saint-Ferréol aiment se retrouver plusieurs fois par an pour évoquer leur enfance heureuse et insouciante.

Une photo de l'école de 1955 permet de relier ces anciens qui avaient 8, 9 ou 10 ans. Ils aimeront se reconnaître et revoir ceux qui les ont déjà quittés, en ayant une pensée pour eux.

Ecole-de-St-Ferreol-en-1955.jpgDe gauche à droite, au 1er rang : 1. Roger Cavagnoud ; 2. Michel Blampey ; 3. Maurice Simon ; 4. Roland Blampey ; 5. Bernard Panisset ; 6. Jacqueline Cavagnoud ; 7. Chantal Panisset ; 8. Jocelyne Emmanuelli ; 9. Mireille Dussolliet-Berthod ; 10. Colette Corboz.

2e Rang : 1. Gaston Mollier ; 2. Jean Dussolliet-Berthod ; 3. Georges Prud'homme ; 4. Gilbert Panisset ; 5. Michel Sermet ; 6. Marie Claude De Pieri ; 7. Claude Tissot-Dupont ; 8. Chantal Démolis ; 9. Marie Thérèse Bardet.

3e Rang : 1. Jean Claude Dussolliet-Gond ; 2. Jean Blanc ; 3. Albert Bochard ; 4. Odette Chiono ; 5. Mireille Bazin ; 6. Eliane Offteter ; 7. Gisèle Tissot-Dupont.

 

Près de 50 années plus tard, ils se sont retrouvés au restaurant "Mistral gourmand", tenu par le chef Bernard Gay, au Tertenoz de Seythenex.

Les-Ecoliers-de-1955-de-St-Ferreol-en-2013.jpg

Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 04:58

 

Origines de la Musique à Faverges : le 1er Corps de Musique 

La date de création d'un Corps de Musique à Faverges est difficile à déterminer ; toutefois, elle est bien antérieure à l'annexion de 1860 et date, par conséquent, de l'époque sarde.

Un Corps de musique dans la commune de Faverges s'est constitué antérieurement à l'année 1845 puisque, cette année-là, le Conseil municipal a voté une somme de 200 livres destinée à être employée à la rémunération d'un maître de Musique.

Le 2 juin 1846, un membre du Conseil rappelle cet engagement qui est entériné mais soumis à conditions : les amateurs devront se faire inscrire chez le syndic Henri MOL, s'engager à « se conformer au règlement qui sera dicté à cet effet par le Conseil … et payer une redevance annuelle pour concourir au traitement des maîtres de Musique, lequel engagement devra produire une somme annuelle de 200 à 250 livres ».

Mais les choses ne vont pas si bien que cela est décidé ... et les Conseillers ont parfois leurs humeurs !

Deux années après le premier vote des conseillers, le professeur de Musique Paul CRONELLI se plaint à l'Intendant de la Province de Haute-Savoie de n'avoir pas encore reçu le traitement promis, correspondant à son travail. Et le 2 août 1847, ce dernier intime au Conseil double de la Commune de Faverges, l'ordre d'appliquer sa décision précédente.

Sous la présidence du syndic Henry MOL, le Conseil s'acquitte de cette obligation, d'une manière assez vengeresse, en faisant remarquer dans ses attendus, qu'il n'a « ni invité ni quasi traité en aucun manière avec le Sieur CRONELLI qui ne s'est pas seulement présenté à M. le Syndic lors de son arrivée à Faverges ». Il considère toutefois - de façon assez mesquine - qu'il est de bonne foi et lui accorde « à titre de gratification une somme de 80 livres neuves pour les leçons qu'il a donné à quelques élèves en musique. »On notera avec évidence que le traitement prévu - qui est un dû - s'est transformé en une « gratification » - soit une récompense pour service rendu.

Sans doute pour des raisons de rapports difficiles avec l'autorité municipale, le professeur de Musique ne restera pas en place et les Conseillers devront s'employer à trouver un autre "Maître de Musique".

Nomination d'un maître de Musique : le 2e Corps de Musique 

Le 14 novembre 1855, dans l'Hôtel de ville de Faverges, le conseil communal composé des personnes de MM. Maurice BLANC syndic, Jean Antoine DESSUISE, Joseph Jacques CHAPIS, Joseph Bernard GUIGOZ, Charles NEYRET, Claude REVIL, François CALLIGÉ, Claude PRUD'HOMME, Jean Claude DUCRAY, Jacques CHAPELAIN, Jean François RUDIER et Jean François EMIN. Absents MM Jean Claude MUGNIER-SÉRAND, Jules BLANC, François DOUCET, Jean Baptiste BERGER, Charles BAUDÉ, François PATUEL, Jean François COUTIN et Charles Louis CHAPELAIN,

« renouvelle la réorganisation du Corps de musique de cette ville, en votant une somme de 150 livres pour donner quelques leçons aux jeunes gens qui voudraient faire partie de la société philharmonique »

« confie les postulants aux soins de M. MACARIO qui leur a donné assidûment et jusqu'à ce jour des leçons de musique »

constate « que les progrès remarquables faits par les élèves témoignent de l'assiduité, du zèle et de l'aptitude du dit Sieur MACARIO »

« exprime unanimement le désir que l'Administration fit de nouvelles tentatives pour la réorganisation compète de la dite société philharmonique »

nomme le dit Sieur Jacques MACARIO, feu Georges, né à Alexandrie, exerçant déjà les fonctions de Commissaire de police et de valet communal, pour maître de musique, « pour une année avec un traitement de 300 livres payables par trimestre », et qu'il consacrera l'après-midi à donner des leçons de musique.

Constat de carence

Dans sa séance du 22 mai 1857, le président du Conseil communal de Faverges, M. François CALLIGÉ expose au Conseil

« que le Corps de musique organisé il y a à peine 18 mois aux frais de la commune qui continuait à payer le Professeur et à fournir la salle pour les leçons et les répétitions, était loin de répondre aux espérances qu'on était en droit de concevoir à sa naissance »

« que par suite de l'inobservance du règlement …, le relâchement et le désordre s'étaient introduits dans ses rangs, à tel point que le nombre des élèves qui était au début de 25 se trouvait réduit à plus de moitié »

Réorganisation du Corps de musique

Le Conseil communal déclare

« qu'il est urgent de rétablir ce Corps sur des bases plus solides en exigeant de ses membres un engagement et des garanties et d'en limiter le nombre au strict nécessaire »

Il limité le nombre des membres à 17 et nomme une commission composée de MM. BAUDÉ, CALLIGÉ, CHAPIS et GUIGOZ qu'il charge de prendre les mesures nécessaires pour assurer son existence et le rendre propre à atteindre les résultats « qu'on s'était proposé en le créant »

Restitution des instruments de musique

Pour faire suite à la démission des membres du corps de musique, le conseil communal de Faverges a sommé ses membres de restituer les instruments de musique provenant de subsides communaux ou de souscriptions volontaires. Mais la sommation est restée sans réponse, les détenteurs se sont refusé à le faire par les voies amiables.

Le conseil communal de Faverges, dans sa séance du 29 mai 1857, a engagé une poursuite à l'encontre de Théophile EXERTIER, chef de l'ancien corps de musique pour qu'il « ait à déclarer si les instruments dont sont détenteurs les anciens membres de ce corps, ont été acheté avec de l'argent à eux appartenant, ou provenant de souscription publique, comme on ne cesse de le répéter chaque jour. »

Le 27 août suivant, Louis Joachim LAZARY, huissier attaché à la juridiction du mandement de Faverges, requis par le premier vice-syndic François CALLIGÉ, se rend au domicile du défendeur pour le citer à comparaître.

Le 29 août 1857, le Sieur Théophile EXERTIER comparait devant Jean Claude SÉRAND, lieutenant juge du mandement de Faverges pour répondre aux questions que se pose la commune de Faverges au sujet des anciens instruments dont sont détenteurs les anciens membres du corps de musique.

La commune argue du fait que les instruments ont été achetés par elle-même tandis que les musiciens prétendent qu'ils l'ont été de leur argent ou de souscription publique. Dans ce dernier cas, la commune demande que l'ancien chef de musique soit condamné à « restituer ces instruments à l'administration communale ou à lui en payer la valeur fixée approximativement à trois cents livres ».

« Le défendeur déclare qu'à sa connaissance il n'existe plus qu'un seul instrument de musique, provenant d'une ancienne souscription et qui n'est pas encore à ce jour restitué à l'administration communale, que cet instrument est un cor ordinaire et qui est entre les mains du nommé Jean Baptiste BARDET Père. »

La commune refuse d'engager toute action à l'encontre de la personne dénoncée, prétextant qu'il revient au chef de musique de le faire.

Après enquête, il s'avère que la dépense des instruments de musique a été avancée en totalité par M. Maurice BLANC syndic, en date du 9 février 1856 pour un montant de 634 livres pour lequel il a généreusement contribué à hauteur de 250 livres.

Aussi, le 19 décembre 1858, le conseil communal délivre un mandat au montant de 384 livres, en faveur de M. Maurice BLANC, syndic, pour remboursement de ses avances pour l'achat des instruments de musique.

Rétablissement d'une Musique : le 3e Corps de Musique 

Le 9 juin 1858, le conseil communal a accepté la demande formulée par le chef de musique, M. ARQUISCHE, sollicitant la fourniture d'un costume pour le maître de musique, le sieur MACARIO, s'élevant à la somme de 36,45 livres.

Le Corps de Musique est dissout

Le 31 mars 1866, la Préfecture de Haute-Savoie interroge toutes les communes du département afin de connaître l'existence ou non des Sociétés relevant des Beaux-Arts dont les sociétés musicales. Pour Faverges, le maire ayant démissionné et les adjoints étant absents, le conseiller Charles BAUDE prend la responsabilité de communiquer au Préfet « qu'il n'existe plus aucune société de Musique » dans la ville.

En 1883, le Ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts, alerté par un grand nombre de Sénateurs et de Députés que « le goût des études musicales a pris, en France, dans ces dernières années, un développement considérable par la fondation d'écoles, d'associations symphoniques, d'orphéons et de fanfares » s'impose le devoir de rechercher les moyens propres à le seconder. Dans cette optique, tout en demandant une stricte confidentialité, il sollicite les préfets afin de connaître l'existence, le nombre, la valeur, le montant des dépenses annuelles et les ressources des écoles dignes d'encouragement susceptibles d'exister dans leur département. C'est pourquoi le maire de Faverges Joseph MOLLARD lui répond par courrier daté du 26 janvier de la même année, de façon négative, en ajoutant « la dernière société musicale, dans cette commune, s'est dissoute en mai proche passé (mai 1882) et ne s'est pas encore reconstituée. Il n'y a d'ailleurs dans le budget de cet exercice aucune subvention pour cet objet »

On note toutefois la présence à Faverges d'une « Union musicale des Sapeurs Pompiers et de l'Allobroge » qui est toutefois une société chorale. Mais on ne peut en donner plus de précisions !

(Les recherches sont en cours pour la période de post-annexion 1860-1895)

Rétablissement de la Fanfare : le 4e Corps de Musique 

En décembre 1895, la Presse se fait l'écho de la constitution d'un nouveau Corps de Musique sur la commune de Faverges. « Le Conseil municipal, faisant droit à des propositions provenant de l'initiative privée, a voté le rétablissement de la Fanfare, à la seule condition que celle-ci participerait, pour une certaine somme, au traitement du chef de musique. » D'autre part, le Conseil a voté le cours d'adultes.

Le 21 décembre 1895, la fanfare recrute son 45e membre. Elle vient de constituer son bureau, composé comme il suit :

Président : M. GRABER, garde général

Vice-président : M. DUNOYER, directeur des écoles communales

Secrétaire : M. MIÈVRE, instituteur adjoint

Trésorier : M. NEYRET Jean

« Le 4 janvier 1896, la fanfare a nommé une commission de 4 membres chargée de recueillir des souscriptions pour l'achat des instruments. Elle reçoit le meilleur accueil de la population. Plusieurs souscriptions notables ont été versées. Nous regrettons que la modestie de ces souscripteurs ne permette pas de les remercier nommément. » (L'indicateur de la Savoie – Éd. Annecy)

182-    Musique Municipale Faverges 1895

183- Musique Municipale Faverges Musique Municipale Faverges 1922

105-    Musique Municipale Faverges 1930

184-Musique municipale 1930

293-   Musique Municipale Faverges 1935

003-

Musique Municipale Faverges 1937

005-   Fanfare Municipale Faverges 1945

905- Fête du génie - 1956 La Fanfare Municipale lors de la Fête du génie - 1956

519-

La Musique municipale en 2007

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 04:25

L'histoire des sapeurs-pompiers

 

L'écrivain Bernard Pajani vient de réaliser deux ouvrages sur l'histoire locale.

« Le jour où Faverges brûla » est l'évocation d'un drame de 1783 quand un violent incendie a ravagé la moitié de la ville. Il est disponible depuis le 27 novembre. Une suite logique au volume de 200 pages vient de paraître.

Avec « Les débuts de la compagnie des pompiers », au fil de cent pages et de nombreuses photos anciennes et actuelles, la vie des soldats du feu et la succession des décrets qui en ont régi la mise en place et l'évolution des secours sont relatées. Des documents officiels, fruit d'un travail de recherche en archives et des témoignages de S.P. retraités qui ont confié des photos, illustrent le second volume.

Une ancienne pompe à l'honneur :

Sur la commune, il reste deux belles anciennes pompes à incendie, très bien entretenues. Celle de Frontenex a été restaurée par les « Amis de Frontenex ». Celle du Villard est également en excellent état. Elle est exposée à l'office de tourisme pendant quelques jours. En parallèle, avec la présentation des livres cet élément du patrimoine évoquera tout un passé de vie, quand chaque commune et les hameaux étaient dotés d'un service incendie. Par exemple, à Seythenex, en 1935, 51 messieurs étaient prêts à intervenir pour protéger les habitants et leurs biens. Giez possède toujours un centre de secours, très actif. 117-.jpg

(photo aimablement prêtée par Marc Carrier)

Les très nombreux sapeurs-pompiers de Seythenex à l'époque où les feux étaient encore très fréquents.

Pour se procurer l'ouvrage de l'auteur :

Bon_de_commande_Pompiers_4_pages.pdf

Dans les librairies de Faverges : Press Book - Brachet -8 à Huit - La Poste - Carrefour Market.

Chez les auteurs : 273, route de Vesonne  74210 FAVERGES


Liste des noms par ordre de gauche à droite et de haut en bas :

1. GAY Léon - 2. BRIANDON Pierre - 3. PALUEL François - 4. EXCOFFIER Elie - 5. DUPOMMIER René - 6. LOSSERAND Joannès - 7. LACHENAL Léon - 8. GONTHIER Francis - 9. LOSSERAND Léon - 10. ANDREVON André - 11. ROCHIAZ Marcel - 12. DUBASSAT Elie - 13. DELEANS Joseph - 14. POENCIER Claudius - 15. BACHOLLET Marcel - 16. MORARDET Jean - 17. DUBASSAT François - 18. LOSSERAND Bernard - 19. DUNAND Emile - 20. MORARDET Armand - 21. BACHOLLET Henri - 22. DEMARTINI Auguste - 23. GAILLARD Jean - 24. BERGER Henri - 25. NOZET Henri - 26. BOIRARD Albert - 27. DUNAND Albert - 28. POENCIER Louis - 29. THABUIS Raymond - 30. GONTHIER Paul - 31. ALCIATO Joseph - 32. TISSOT Victor - 33. BARRACHIN Blaise - 34. ADORNIER Louis - 35. MORARDET Henri - 36. DUCHENE Jean - 37. FAVRE Jean - 38. CHARIOT Georges - 39. CAILLAT Charles - 40. LOSSERAND MADOUX Claudius - 41. GONTIER Marius - 42. DELEANS Ferdinand - 43. LACHENAL Jean - 44. POENCIER Léon - 45. GUENOD Briandon Joseph - 46. MORARDET René - 47. ANDREVON Emile - 48. LOSSERAND MADOUX Gustave - 49. VAUDAN Denis - 50. FALCY Raymond - 51. PERROUD André - 52. GAILLARD Bernard - 53. PERROUD Marcel - 54. TISSOT Georges - 55. LOSSERAND MADOUX René - 56. MORARDET André - 57. DUBASSAT César - 58. DELEANS Joseph - 59. DUNAND Bernard

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:33

           Depuis le 14 septembre, chaque jour, des dizaines de personnes se rendent à l'office de tourisme pour l'exposition "Mémoire en 300 nouvelles photos". Elle fait suite à celle de 400 photos d'avril 2008 qui avait été fortement appréciée. Les visiteurs découvrent avec plaisir ces témoignages de la vie locale du 20e siècle. Les visiteurs se cherchent sur les clichés, découvrent leurs proches... reviennent souvent, donnent des infos complémentaires qui sont bienvenues. Ils sont heureux de confier des photos qui font partie du patrimoine : groupes de conscrits, écoliers, ouvriers d'entreprise, associations sportives ou culturelles, musique, fêtes locales et religieuses...

             L'expo est en place jusqu'au dimanche 4 octobre inclus. Les personnes qui souhaitent faire partager leurs souvenirs peuvent prendre contact avec le président du CPCF (cercle de philatélie, cartophilie et généalogie favergien). Leurs documents seront en bonne place dans la prochaine exposition. Infos au 09 51 70 80 06. 

Marité Martinet, correspondante du Dauphiné Libéré


Les membres du CPCGF ont installé une exposition de 300 nouvelles photos visibles jusqu'à dimanche 4 octobre.

 


Odette Hentgès

85 ans, ancienne commerçante

J'avais bien aimé l'expo de 2008. Je suis revenue avec plaisir visiter cette nouvelle présentation. J'ai retrouvé des voisins, des collègues de travail chez Dupont où j'ai travaillé. Commerçante au centre-ville pendant 35 ans, j'ai accueilli de nombreux clients que je retrouve sur plusieurs photos.

 

 

 

 

 

 

Didier Bellan

51 ans, chef de chantier BTP

Natif et ayant toujours été scolarisé à Faverges, je trouve que la collection présentée est très intéressante pour notre mémoire. Je retrouve des personnes que j'ai bien connues. Une photo sur laquelle figure ma mère, jeune fille m'a agréablement surpris. Je me permets un conseil à tout un chacun : avant de classer les photos, il est nécessaire de noter la date et le nom des personnes immortalisées. C'est important pour les futures générations.

 

Christian Périllat-Charlaz

59 ans, retraité

Je suis déjà venu plusieurs fois et je vais revenir encore voir toutes ces photos, prendre le temps pour retrouver mes origines et celles de mes voisins et amis, ainsi que dans le dénombrement de 1906 qui est également dans l'exposition. Je suis heureux de revoir et identifier mes copains d'école à Frontenex en 1955. Je les ai tous reconnus. Mes souvenirs d'enfance défilent sur les panneaux...

Je me régale !

 

 

 

Jérôme Facile

70 ans, retraité, fondateur de l'Ecurie automobile de la Motte

Je découvre avec plaisir cette importante collection qui illustre la vie locale. Je suis ému de retrouver des personnes qui m'étaient proches à un certain moment de ma vie et dont les noms parfois m'échappaient. C'est toute mon enfance que je retrouve... c'est agréable de replonger ainsi dans son passé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marion Steininger

24 ans, conseillère touristique

Nos bureaux voisins de l'exposition accueillent aussi de nombreux visiteurs locaux et de passage. Ils font part de leur satisfaction en découvrant leurs anciennes relations. Quelques touristes ont trouvé l'idée originale et très positive pour la vie locale et les relations humaines. Nous voyons souvent les mêmes personnes revenir seules ou accompagnées, échanger avec d'autres sur cette exposition qui fait revivre et entretient le passé des villages.

 

 

 

 

 

 

 


Marité Martinet, correspondante du Dauphiné Libéré

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
">

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche