Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 08:50

Les élus favergiens ont entrepris de sauver la station de la Sambuy

L'équipe municipale actuelle a été mise en place en juillet 2020 pour rétablir l'ordre dans la commune, avec le soutien des citoyens qui lui ont donné la majorité relative au scrutin correspondant, face à ceux qui voulaient continuer leur oeuvre d'asphyxie :
- fermer deux classes (écoles fermées) pour une raison jamais avouée (vente des bâtiments ?)
- vendre les appartements des enseignants (pour rétablir des finances gravement obérées)
- réduire la culture à une simple animation
- augmenter de façon démesurée les moyens financiers des "Jeux du cirque"
- supprimer l'action culturelle de la Soierie
- n'avoir aucune vision d'avenir pour gérer les biens communaux
- ...

Un maire ne devrait pas prétendre :

"J'ai été élu par une majorité ! Maintenant, je fais ce que je veux !"

 

C'est pourquoi, nous avons décidé de prendre sa place avec une équipe soudée, qui fonde ses actions sur la participation de chacun, une équipe consciente des enjeux nouveaux dus aux changements climatiques, à l'écoute des demandes des citoyens qui préfèrent une ville et une nature où il fait bon vivre, et où la citoyenneté est le maître-mot du mieux vivre ensemble.

"La réunion publique sur le devenir de La Sambuy a confirmé l'attachement des habitants à leur station"

"L’exploitation de la station été/hiver de La Sambuy génère des déficits annuels de plus de 400 000 € sur la saison hivernale, montant auquel il faut ajouter les frais d’entretien des équipements et les aléas de certains hivers sans neige.
Devant cet endettement, la mairie a mandaté les cabinets Cime et Agathe pour établir un état des lieux et proposer des solutions de maîtrise des déficits et la préservation des sites.
L’audit avait déjà été présenté, en conseil municipal privé, le 15 juin, aux élus de Faverges-Seythenex et la municipalité avait aussi rencontré les commerçants de la station. Des habitants qui ont craint une fermeture totale ont rapidement communiqué sur les réseaux sociaux et s’étaient rassemblés aux abords de la salle du conseil municipal.

Mardi 28 juin, tous les résidents étaient conviés à une réunion publique de présentation de l’audit et d’échanges avec les élus.
Les experts ont établi le constat des atouts de la station, la beauté du site, une station familiale, les tarifs raisonnables, la technicité des pistes, les équipements : télésiège, luge quatre saisons, jeux pour les enfants, école de ski, 2 restaurants, 2 refuges, une aire de décollage de parapentes…
Les handicaps sont ceux de moyenne montagne : enneigement incertain, absence d’hébergement et d’alimentation en eau proche, parking rapidement saturé…

Les cabinets ont révélé plusieurs possibilités qui vont de la suppression de la saison d’hiver, à la restauration des équipements et à la production de neige artificielle.

Les participants à la réunion ont réagi en exprimant leur grand attachement à « leur Sambuy » créée par des bénévoles amateurs de pratiques montagnardes. Ils ont constaté un manque de signalétique d’accès, carence de promotion et de commercialisation, le manque d’étude des retombées financières et de recherches de subventions, le réchauffement climatique est peut-être moins néfaste qu’il ne paraît. Un grand parking pour accéder à des navettes, faire de la neige artificielle avec la source d’un alpage…

Pour le maire, la solution ne peut être la Communauté de communes « On ne donne pas ses dettes aux voisins. Il faut maîtriser ces déficits, il s’agit d’argent public. On doit faire des choix, il faut aussi penser aux écoles, aux salles de sport, de gym, aux routes, aux projets culturels, la construction d’un bâtiment des services techniques… Tout cela doit être assumé avec des budgets contraints. Le mode de gestion par délégation n’entraîne pas d’économie. moins coûteuse ».

Interpellée, la première adjointe a répété des propos du maire : « Aucune décision n’est arrêtée, nous sommes en phase de réflexion et tiendrons compte de vos suggestions. Avant de solliciter des subventions, nous devons présenter un projet qui n’est pas encore défini, et ne concerne pas la saison estivale. »

Pour le maire : inventer une montagne moins coûteuse « Un partenariat de 1 000 personnes qui s’engageraient à verser 500 € par an garantirait la pérennité de La Sambuy en hiver ».

La station peut continuer à vivre si les habitants et les socio-professionnels se mobilisent, aux côtés des élus et non contre eux. Une solution doit être trouvée en dépit des opposants qui refusent de se rendre à l'évidence. Nos voisins helvètes ont dû déjà fermer 14 stations de ski et les propriétaires rechignent parfois à les démonter s'ils ne sont pas déjà en faillite, car une démolition coûte de 1 à 2 millions d'euros, pylônes compris.

Alors, mesdames et messieurs les opposants, et nos chers anciens qui avez bâti la station, mobilisez-vous pour trouver des solutions. Ne restez pas à la traîne, car l'avenir de notre territoire, c'est dans deux, voire trois ou quatre ans. Après, il sera trop tard !

Seules des animations peuvent sauver la station, que ce soit en hiver sans neige, ou en été, sur les pentes herbeuses dont les rochers ont été recouverts précédemment.

Le massif de la Sambuy, point culminant à 2198m, fait partie du territoire des Sources du lac d'Annecy, d'où descendent la majeure partie des 65% des eaux alimentant le lac lui-même.

Le massif calcaire ne permet pas d'obtenir de réserve d'eau suffisante puisque celle-ci s'infiltre aussitôt dans les nombreuses grottes - on en compte au minimum 8 qui ont été répertoriées allant jusqu'à -144 mètres - servant de conduites, alimentant le Saint-Ruph/Eau morte et le biel (Barme) de Faverges.

Réponse à M. Garzon, ancien maire de Seythenex

Vous qui prétendez que le gulf Stream va refroidir bientôt l'Europe et la France et faire disparaître le réchauffement climatique.

Le gulf Stream va-t-il sauver l'Europe du changement climatique ? Tout d'abord le gulf stream ne s'arrêtera pas, et le ralentissement de sa circulation se produira sur une centaine d'années, ce qui influencera peu le ralentissement du réchauffement climatique. D'ici ce temps lointain, les glaciers auront fondu et la neige ne tombera plus en hiver.

La fonte record de la mer de glace en juin

 

Réponse à M. Guénan, ancien maire de Seythenex

Vous qui prétendez qu'en régie la commune peut économiser 80.000 €uros par an.

Le chiffre indiqué a été présenté selon les calculs de l'ancien Directeur général des services de la commune de Faverges-Seythenex. Bien peu fiable donc, par rapport aux 25 à 30.000€ calculés par le cabinet CIMES qui a réalisé l'audit de mai 2022. Et, en tout état de cause, ces 7% ne sont pas à la hauteur de résorber le déficit annuel moyen de 430 K€ TTC entre 2017 et 2021.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
">

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche