Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:08

 

Les Sources de recherches

 

Les dépôts d’archives : Ce sont eux qui contiennent l’essentiel de vos sources de recherche. Aux Archives Départementales, (ADs) les archives sont classées en séries.

Les bibliothèques : Les bibliothèques publiques peuvent être d’un grand intérêt. On y trouve les livres écrits sur des familles, l’histoire du village, les dictionnaires historiques et bibliographiques et les multiples dictionnaires de la noblesse.

Les Archives notariales: Elles sont une source essentielle pour l’établissement d’une bonne généalogie, elles apportent ou confirment une filiation. Elles sont malheureusement souvent difficiles à exploiter, car chaque étude de notaire représente des milliers d’actes. Les archives des notaires consistent en:

La minute qui est le brouillon de l’acte, conservé chez le notaire dans le minutier

La Grosse désigne la copie authentique de l’acte

Le répertoire est un résumé chronologique des minutes par ordre alphabétique.

Les Insinuations (aux ADs): Formalité administrative introduite par l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539. On distingue l’insinuation judiciaire, les actes sont enregistrés en entier et l’insinuation fiscale, seul un extrait est enregistré. On trouve des tables par nature d’acte (donation, CM, partage, succession, inventaire après décès, testament). A partir de 1703 l’insinuation fut étendue à d’autres actes, le « contrôle des actes » fut mis en place à la fin du XVIII siècle, puis après la révolution insinuation et contrôle firent place à l’enregistrement.

Les Archives ecclésiastiques : Les registre paroissiaux avant 1792 sont répartis aujourd’hui entre le diocèse et les ADs, mais l’église possède bien d’autres archives. Au niveau du diocèse on peut trouver des vieux registres d’insinuation, d’ordination, un registre des âmes, de nomination du clergé, toute la correspondance de l’évêché. Après la révolution les curés continuèrent d’enregistrer baptêmes, mariages et sépultures en deux exemplaires, ceci est d’un grand intérêt lorsque les registres des mairies ont disparus du fait de guerre, ainsi que pour les parrains et marraines.

Les Archives Militaires : Elles sont par type d’arme, Armée de terre, Armée de Mer, Armée de l’air (rattachée à sa création pendant la guerre de 14-18, à l’armée de terre) et le service de santé militaire. Beaucoup d’informations la personne, la solde, l’avancement, des renseignements d’état civil.

Documents domaniaux et fiscaux (aux ADs) : Nombreux, en vieux Français, voire en Latin. Pour le généalogiste ils apportent deux types d’informations, sur l’état civil souvent fragmentaire comme « un tel fils de .. » ou « un tel époux d’une telle .. », l’autre plus intéressant sur la connaissance des biens possédés, les redevance financière, la situation sociale. Il faut rappeler qu’en régime féodal, les possesseurs d’un fief devaient à leur suzerain « foi et hommage » dans un « aveu » reconnaissant les biens qu’ils détenaient de lui et un dénombrement recensant avec précision toutes les parties du fief. Plusieurs types documents:

Les Chartriers, recueil de chartes (règles)

Les Cartulaires, registres contenant in extenso les actes fixant l’histoire et les titres de propriété d’une seigneurie

Les Terriers, contiennent le dénombrement des droits seigneuriaux, à renouveler tous les 20 à 30 ans.

Les Tailles, sont les impôts directs levés par les seigneurs, constituent de véritables recensements. Louis XIV créa la capitation.

Les Cadastres, crées en 1791 puis réalisés par l’Empire sous la forme de « plans cadastraux » pour réaliser l’égalité de tous devant l’impôt foncier.

Listes nominatives et électorales : Dés le Moyen-âge furent établies des listes de personnes présentant telle ou telle caractéristiques, vivant dans telle paroisse. Un premier recensement eut lieu à la révolution, mais ce n’est qu’à partir de 1836 que ce trouve le véritable recensement nominatif, donnant de nombreux renseignements tant sur l’état civil que sur la profession, … On trouve à Nice les recensements de la population de 1817 à 1822 de l’époque Sarde et un premier recensement en 1734 de Nice.

Le fichier des Mormons : Base de données d’une taille considérable (plus de 100 millions de noms), pas facile à consulter (voir sur le SiteWeb de l’AGAM la section « Les batch number de l’IGI »). L’année 2008 est l’évolution de la base des Mormons vers Internet

Les congrégations, les communautés familiales, les confréries : toutes possèdent des archives qui peuvent apporter des renseignements généalogiques. Les congrégations sont des associations pieuses de laïcs dans des paroisses florissantes. Les communautés à caractère laïc regroupent en milieu agricole des familles désirant avoir un caractère plus communautaire. Les confréries complément des sociétés du Moyen-âge, à la façon des corporations de métiers.

Les factums : Ce sont de mémoires rédigés par les avocats dans des affaires complexes qui souvent concernent les droits de familles, de successions. Ils contiennent des indications précieuses sur la parenté et même parfois des tableaux généalogiques. On les trouve dans des bibliothèques, des archives privées, ou aux archives nationales.

Bien d’autres sources : Les archives de la marine marchande, les archives de l’assistance publique, les registres des hôpitaux, les registres de police et de prison, les cimetières.

CPCGF – mercredi 6 avril 2011

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 05:00

Les élèves du Contrat éducatif local ont présenté leurs activités

Depuis plusieurs années, la mairie a mis en place un contrat éducatif local pour les élèves des écoles primaires. Les enfants volontaires ont, pour chaque trimestre, le choix de participer à diverses activités. Organisés par le service scolaire de la mairie, les divers ateliers sont animés par 18 intervenants. Dans plusieurs lieux de la ville, les enfants peuvent pratiquer des activités sportives, arts martiaux, gymnastique, ballon, initiation à la magie, manipulation de marionnettes et art du cirque … sont très demandés pour les mercredis matin sans cartables. La pratique des arts créatifs, pâte Fimo, canevas, mosaïque, aquarelle, dessins, récupération pour transformation... développent l'habileté et l'imagination. Une approche de la généalogie permet aux enfants de se situer dans leur filiation et les apprentis cuisiniers sont heureux de faire déguster leurs pâtisseries.

A la fin de chaque session d'un trimestre, une présentation des réalisations variées sont présentées aux familles. Les enfants qui sont assidus sont toujours heureux de montrer leurs différents apprentissages qui révèlent parfois de réelles aptitudes naturelles. Pour le prochain trimestre, ils feront un choix qui va leur permettre de découvrir d'autres loisirs.

Genealogistes-en-herbe.jpg

Les aquarellistes débutants et petits généalogistes ont présenté leurs réalisations d’une session.

Marité Martinet – Dauphiné Libéré

DSCN0172

DSCN0173

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0174

 

DSCN0176

 

 

 

 

 

 

DSCN0179

 

DSCN0181

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN3597


Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 15:56

 

Pendant l'année scolaire, un contrat éducatif local propose de nombreuses activités aux élèves des classes élémentaires de la commune. Au cours de ces « mercredis matin sans cartable », pour l'année scolaire qui vient de se terminer, 19 intervenants spécialisés ont animé 18 ateliers de sport, dessin, magie, cirque, découverte du patrimoine et de la généalogie, cuisine, arts créatifs, théâtre, danse, ludothèque, lecture, récup'...

« Où j'étais, moi, quand j'étais pas né ? »

« Comment on m'a fait ? »

« D'où je viens ? »

Telles ont été les interrogations que 40 enfants de 6 à 11 ans se sont posées, lors des 34 séances de l'atelier de généalogie animé par Jacqueline et Bernard dans le cadre du CEL, durant cette année 2009-2010.

Chaque enfant a ainsi réalisé un arbre généalogique qui monte : lui-même constitue le tronc et les parents, grands-parents et arrière-grands-parents sont placés de part et d'autre sur les branches.

Aurelien_PORRET.JPG

Au cours d'une matinée portes-ouvertes, à la veille des vacances, les familles des 200 enfants participants ont pu se familiariser avec tous ces loisirs éducatifs qui sont offerts et financés par la mairie depuis plusieurs années.

DSCN0952.JPG

Fabien Jacquet, coordonnateur municipal a rassemblé les animateurs au parc Simon-Berger, pour établir un bilan de l'année qui se termine et déjà préparer la rentrée. Au cours d'un sympathique pique-nique, le bilan très positif a motivé tous ceux qui font partager leurs passions pour se réinvestir dès septembre prochain.

Equipe des animateurs du Contrat éducatif local DSCN1097

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 14:50

 

Qu'est-ce que le harcèlement ?

Philippe HARQUES l'exprime très bien :
"Dans les actions de tous les jours , entre deux personnes, le non-respect des droits d’une personne c’est, sans raison valable :

  • Ne pas répondre à une lettre ou à un email qui exprime clairement une situation et la nécessité d'appliquer une solution au titre que la situation et la solution présentées sont désagréables.

  • Renvoyer un cadeau sans explication pour marquer une rupture.

  • Ne pas remercier celui ou celle qui vous a aidé en répondant positivement à votre demande ou qui a précédé votre demande.

  • Ne pas répondre à une demande d'explications justifiées.

  • Mentir sans motif grave : léthal.

  • Exprimer publiquement un avis négatif à son sujet sans une analyse contradictoire.

  • Sans motif, ne pas tenir compte de ses dires et de ses demandes.

  • Ne pas lui répondre oralement.

  • Se moquer, l’injurier, l’agresser verbalement ou dans le silence (en ne répondant pas à ses questions).

  • Lui faire des signes ou des gestes inconvenants.

  • L’agresser physiquement.

  • Abuser, dans son application, du pouvoir que nous donne la loi (Exemple ci-dessous).

  • Ne pas respecter son intimité.

  • Ne pas respecter sa pudeur.

  • Etc..."

Harcelement_au_bapteme.jpg

Transcription :

- Guillaume Le Guyader fils Légitime de Jan Le Guyader et // marg(ueri)tte Le Roy né Le dixiesme Jour du mois d'octobre mil Six // Cents quatre Vingt Un a Esté baptisé en L'Eglise de Bons par // moy SoubSignant Curé Le douziesme Jour dud(ict) mois parrain // et marraine ont Estez guillaume Courquerl et Jacquette Lemonnier // qui ne Signent . Charles Jannin p(res)tre

- Jan fils illégitime de marie mares et de Père Inconnu // né L'onzieme Jour d'octobre mil six cent quatre Vingt et Un // a Receu Les Cérémonies du baptème de moy Sousignant // recteur Le quatorzieme dud(ict) mois Parrain et maraine ont // estes Jan le Henanff et michelle Lhostellier qui ne // Signent. Frère Père Paul Lemercier // recteur

  • Explication d'un abus de pouvoir en 1681 :

La tenue des registres est faite par le Recteur de l'église qui ne peut s'empêcher d'appliquer la morale de celle-ci. Comparaison entre le baptème d'un enfant légitime et le baptème d'un enfant illégitime.

Pour le premier (en haut) est inscrit dans la marge "bap" et pour le second "bastard" alors qu'il s'agit également d'un baptème.

A cette époque le terme de "bastard" n'avait pas la même connotation péjorative qu'aujourd'hui, ce n'est pas une raison pour remplacer le terme de "baptème" par celui de "bastard".

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 08:16

Ernest vient de confier une lettre de famille qui pose de vraies questions, quant à son acheminement. Elle est datée du 24 mars 1742, en son intérieur.

Un petit rappel historique :

"Nous sommes sous le règne du roi de Sardaigne Charles-Emmanuel III. La Savoie sera envahie en fin d'année 1742 par les Espagnols.

La France de Louis XV est en guerre de succession contre l'Autriche (depuis 1740, Charles-Albert de Bavière revendique le trône autrichien contre l'héritière Marie-Thérèse d'Autriche)"

1742_Lettre-de-Paris-pour-la-Savoie.jpg

Que voyons-nous sur le recto et le verso de la lettre ?

- l'affranchissement : il est de 7 décimes mais de Paris à Annecy, cela semble bien peu,
même si le port ne va que de "France à pont de Beauvoisin" (inscription à la plume)
Où peut-on trouver les tarifs de l'époque ?
 
- le mode d'acheminement : le timbre humide est "LA FERME GEN. DES POSTES"
avec la présence d'une couronne royale et la mention "PORT PAYE"
  
- la présence d'une marque "9" au verso : est-ce une taxe supplémentaire de port
pour le Royaume de Sardaigne, du Pont de Beauvoisin à Annecy ?
[Une demande a été formulée à une revue nationale afin qu'un lecteur bien informé donne les réponses circonstanciées qui seront publiées ultérieurement.]
 
Le courrier intérieur mentionne la date du 24 mars 1742, et ne pose pas de problème particulier de transcription.
1742_Lettre-de-Paris-a-Marlens.jpg
Transcription :

A monsieur

[france à pons beauvoisin]

"Monsieur l'avocat Ruffy demeurant

à annecy en Savoye pour faire

[savoire] sil luy plait a Jean Batiste

Perguay en la paroisse de merlans

a annecy en Savoie"

//

"Mon chere frère

Jay apris que vous aviez envie de venir

a paris mais je vous pris de ne vous point

donner cette peine jens Scay le sujet

pour quoy, vous naurés qua Jouire puisque

vous avés la procuration de mon cousin

Je vous écrist pour vous tranquilliser Sur cela

la misère et Sy grande a paris pour le

présens qua peine y peut ont manger

du pain toute et dune Chéreté horible

une grande partie dartisans et douvrier

meur de fain les marchand ne vende

point et la guer a Beaucoup de par a

tous ceste dizette toutes les Bourgeois et

et les seigneur se retranche dune grande

partie de leur domesticque mesme de

chevaux et d'équipage je finis en vous

priant de faire mes compliment a ma seure

et a toute nos amis et Je demeur

vostre affectonnées seur Jeanne perguay

 

Tous mes frères et Seur ce porte bien

de paris le 24 mars 1742."

(Un mot pose problème : "Jouire" ne semble pas correct mais on peut lui donner une signification que l'on trouvera ci-dessous)

 

Traduction du texte :

 

[De France à Pons de Beauvoisin]

"A Monsieur l'avocat Ruphy demeurant

à Annecy en Savoye pour faire

[savoir], s'il lui plait, à Jean Baptiste

Perguay en la paroisse de Marlens

par Annecy en Savoie"

//

"Mon cher frère

J'ai appris que vous aviez envie de venir

à Paris mais je vous prie de ne pas vous

donner cette peine. J'en connais la

raison. Vous n'aurez qu'à jouir des biens puisque

vous avez la procuration de mon cousin.

Je vous écris pour vous tranquilliser à ce sujet.

La misère est si grande à Paris pour le

moment qu'on peut à peine manger

du pain. Tout est cher, c'est horrible !

Une grande partie des artisans et des ouvriers

meurt de faim. Les marchands ne vendent

pas et la guerre y est pour une grande part dans

toute cette disette. Tous les Bourgeois et

les seigneurs se démunissent d'une grande

partie de leurs domestiques et font de même avec

leurs chevaux et les équipages. Je finis en vous

priant de faire mes compliments à ma sœur

et à tous nos amis et je demeure

votre affectionnée sœur Jeanne Perguay

 

Tous mes frères et Sœur se portent bien

de Paris le 24 mars 1742."

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 08:54

Des siècles d'histoire locale pour le 150e anniversaire de la Savoie

Dame Nature a été généreuse avec Faverges et ses hameaux. Au fil des siècles, la population locale a toujours été dynamique et a participé à son rayonnement.

Des personnages et leurs familles ont aussi contribué à son économie, son patrimoine et son influence culturelle.

L'exposition en place pour commémorer le 150e du rattachement de la Savoie consacre une grande place à d'illustres familles qui ont marqué l'évolution de la collectivité et qui sont représentées par leur arbre et documents familiaux.

La famille de Fabricis

Elle est à l'origine du 1er château (sans doute en bois) qui surplombait le bourg, regroupement des premières maisons de la rue Vieille. Leur nom de famille prouve l'origine artisanale de la communauté.

La Maison de Savoie

Grand propriétaire foncier de la région, elle l'était aussi du village acquis en 1316 de Rodolphe de Fabricis. Elle est présentée sur un magnifique panneau encadré daté de 1857.

La famille Milliet

Elle s'est portée acquéreur du château en 1568 et l'a conservé pendant 250 ans jusqu'au début du 19e siècle. Cinq marquis successifs honorèrent la famille.

La famille Blanc

Jean Pierre Duport le jeune, né à Faverges en 1756, avait acheté le château pour y installer la première industrie de « mosseline » (mousseline de soie). Il est présent aux côtés de son gendre, le baron Nicolas Blanc et de sa fille Noémie qui épousa Jean Charles, lui-même neveu du poète Jean de Lamartine. Se trouve également sur l'arbre familial, Alfred Blanc qui a donné son nom à l'EHPAD de Faverges.

Les Chevron VilletteDSCN0183.JPG

Grâce à l'immense travail de recherches du Comte Amédée de Foras, la famille des Chevron Villette, la plus ancienne après celle des Savoie, est présentée par des documents aimablement confiés par leur descendant actuel.

Les Tissot Dupont

Originaires de Saint-Ferréol, ils sont le résultat du travail de Robert du même nom, présenté sur un arbre circulaire et une fresque de cinq mètres de long.

Repères

Dates : du 20 au 30 avril, exposition de 60 exposants en mezzanine de la salle polyvalente de 14h à 18h. Entrée libre et visite commentée possible.

Dimanche 25 avril : 29e Troc'Collections avec 30 participants supplémentaires. Entrée 1,50 €uro avec carte de collection offerte. Brochure disponible à 0,50€. Horaire de 9h à 17h. Buffet et buvette sur place. Grand parking.

Infos : 09 51 70 80 06 et http://phila.faverges74.over-blog.com

Marité Martinet

 

Le président Bernard Pajani, fervent passionné de généalogie, est heureux de dévoiler à la population l'histoire des grandes familles locales

Partager cet article
Repost0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 21:23

Liste des patronymes des 1666 naissances de 1813 à 1866 :

AGOSTINETTI ANDRE ATHRURION ATHURION ATRUX DIT GRANTOT BAFFERT BAJOD BAJOT BARDET BARDET POUPELOZ BARRACHIN BARRACHIN SADET BERGERET BERNARDET BEROD BERUARD BLAMPEY BLANC BOCHARD BOURGEOIS BRACHET BROSSU BUFFET BURDET BURDET DIT POUPELOZ BURGAT CHAFAROD CHAFFAROD CHAFFAROD COLLOMB COMBAZ CORNU CORTAY CUILLERY CUILLERY DEGLISE DELAVAL DELAVALLE DELAVY DELLAVALLE DEMAISON DEVOUX DONZEL DUCRET DUCRUET DUNAND DURAND DUSSOLLIER GOND DUSSOLLIET BERTHOD DUSSOLLIET GOND EMIN ENTREMONT EUDES FAVRE FORNETTI GAILLAND GAILLARD GARDIER GAUDIN GAVET GIPPAZ GONTIER GORET GORRET GROSSIOZ GURCEL GURRAL GURRAT GURRET HENRY HUSSERMANN JANINAZ LABORET LAVIGNE LAVOREL LIARD LOSSET MARCHAND MARTIN MARTIN MICHELLOT MARTIN MICHELOD MERMAZ MERME MIQUET MIQUET SAGE MOCCAND OLLIER PANISSET PANISSET DIT GRATIAN PANISSET GRATIAN PANNISSET PAPARD PARIS PATTY POUSTOLY PREVOST PREVOT PRUD'HOMME PRUDHOMME DIT MILHOMME RACT REIGNIER RICHARME ROUGE RUPH SAINT MARCEL SALLE SANTUEL SAVIOZ SENTUEL SYLVESTRE TAFFAROD TELLIER TISSOT DUPONT TUREL VACHERAND VARDUN VIFFRY VIFFRY BURDIN VIFFRY DIT LAVRIL VIFFRY LAVRIL VIFRY VIFRY BURDIN VIFRY DIT LAVRIL

 

Pour tout renseignement complémentaire :

phila.faverges74 AT wanadoo.fr

ou 09 51 70 80 06

 

Le CPCGF fournit gracieusement à ses membres les PHOTOS des actes.

Il met à leur disposition les relevés des 10 communes du canton.

 


 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 20:38

Les participants aux mercredis sans cartable ont exprimé leur talent

6-11ans Généalogistes en herbe

                      Dans le cadre d'un contrat éducatif local, chaque mercredi matin, en période scolaire, les élèves des écoles primaires de la commune ont le choix de s'inscrire à de nombreuses activités extra-scolaires. Vingt-deux intervenants les guident dans diverses expressions : arts créatifs, danse, anglais, dessins, cirque, théâtre... Les ateliers sont financés par la mairie et suivis par le service scolarité. Fabien Jacquet coordonne toute l'organisation avec la directrice Laurence Montel et Maryse Sicardi, maire-adjointe.

                      En fin de trimestre, une matinée réunit tout ce petit monde et leurs moniteurs à la salle polyvalente. Les familles sont invitées à découvrir les talents développés par leurs chers petits. Les réalisations manuelles sont exposées sur divers stands et ceux qui pratiquent danse, cirque, théâtre... se produisent sur scène, applaudis par le nombreux public de tous les élèves et des parents. Au trimestre pochain, ils choisiront une autre expression à développer.

                      Ce fonctionnement est en place depuis de nombreuses années. A la dernière rentrée, des nouveaux thèmes sont proposés aux élèves. Ceux qui avaient choisi l'initiation à la magie ont offert des démonstrations de tour de passe-passe, sans rien révéler de leurs secrets. Un atelier de découverte de la généalogie « D'où je viens ? » a passionné également les jeunes participants, en jouant et en questionnant leurs parents à se situer dans leurs familles. Ils sont repartis avec leur arbre généalogique personnel qu'ils ont illustré au cours des mercredis matin.

Marité Martinet

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 17:57
        

6-8ans 003

            Depuis la rentrée de septembre, des animateurs du Cercle Généalogique de Faverges s'investissent dans l'activité "D'où je viens ?" mise en place dans le cadre des "mercredis matin sans cartables" du Plan Educatif Local, institué par la municipalité. 20 ateliers différents sont proposés aux jeunes enfants de la commune qui choisissent selon leurs préférences. De "La MAGIE" à "La CUISINE", en passant par "Perles" et "Mosaïques", les enfants bénéficient ainsi de propositions diverses qui leur ouvrent des horizons nouveaux. 96 élèves participent sous la responsabilité de 21 animateurs professionnels ou issus d'associations locales.

 

         Le 16 décembre, les familles seront invitées à découvrir les talents de leurs enfants : un spectacle et des expositions illustreront les loisirs des "mercredi matin sans cartables."

 

          Douze enfants ont ainsi établi leur premier "Arbre généalogique" à partir des renseignements demandés à leurs parents : Annie a des ancêtres en Grande Bretagne, Tim est né au Viet-Nam, Chloé a des ancêtres allemands ...

Victor CUVELIER

 





Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 04:00
                       Actuellement et jusqu'au dimanche 4 octobre, se tient, dans le hall de l'office de Tourisme de Faverges, une exposition de 300 photos anciennes. Dans ce cadre, est présentée l'intégralité du Recensement de l'année 1906 de la Commune.
    
                       Le Recensement général de Faverges, aussi appelé Dénombrement, est effectué en totalité pour le 31 mars 1906. Il établit la liste des 2258 personnes habitant la commune dans l'une de ses 13 rues dénommées ou l'un de ses 24 hameaux, du plus peuplé Frontenex avec 151 habitants à La Biollaz avec une seule personne.

                  La commune a vu naître 33 enfants dont 20 filles et 13 garçons.

                  Neuf mariages ont été célébrés. Les époux sont soit cultivateur, artisan, cocher ou fonctionnaire ; les épouses sont cultivatrices pour deux d'entre elles et une seule est ouvrière en soierie (chez Stunzi), les autres étant sans profession.

                  La commune enregistre également 55 décès dont 11 avant l'âge de 15 ans (3 morts-nés).


Lire le complément dans le livre "Faverges en 1906" disponible chez l'auteur Bernard Pajani 24, chemin de Pré la Dame 74210 Faverges [09 51 70 80 06] (15 €) ou dans le commerce favergien.
La liste intégrale des 2258 individus recensés à Faverges, le 31 mars 1906, a été présentée au public lors de l'exposition "Mémoire en 300 photos" qui s'est tenue du 15 septembre au 4 octobre, dans le hall de l'office de Tourisme et sera présentée à nouveau lors du Salon d'Automne du 8 novembre 2009 dans la salle polyvalente de Faverges (voir l'annonce sur le Blog)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
">

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche