Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2022 6 16 /07 /juillet /2022 13:30

Faverges possédait quatre moulins au sommet de la ville, à l'emplacement de l'ancienne usine Stäubli qui a brûlé en 1937, puis fut reconstruite et est devenue un entrepôt de l'entreprise Malfroid qui lui a donné son nom.

Depuis, cet établissement a été transformé en appartements, mais on peut toujours y entendre, à l'extérieur ou dans la cour intérieure, le biel qui coule et s'élance dans une chute vertigineuse de près de 7 mètres de haut, alimentant les roues qui permettaient d'y moudre le blé (froment), l'avoine, le seigle ou l'orge et même les pesettes.

Après la mort du marquis de Favverges, Jean Baptiste Milliet décédé en mars 1737, sa veuve la Marquise Anne Charlotte Ducloz Dezery fit prendre un acte d'état de ses moulins acquis des Révérendes Dames et Abbesse de Ste Catherine du mont de Semine près d'Annecy.

Le 24 octobre 1738

Acte d'état de quatre moulins en deux bâtiments pour illustre et généreuse Dame Anne ....... Desery Marquise de Faverges, à la réquisition de Rd Sr Jean François fils de feu honorable Jean François Remondier prestre natif et habitant dudit Faverges agissant en qualité de procureur général, par procure reçeue par Me Berthier notaire de la datte y contenue ont comparus les honnorables Noël de feu Laurent André menuisier et mugnier, et Pierre de feu Noël André mugnier, François de feu Jean Pierre Guygon maître charpentier, et honorable Pierre de feu Claude Demillières maître masson natif de Samoëns en Faucigny, et lesdits André de Glaise paroisse de Vieu, et ledit Guygon de cette ville de Faverges, lesquels bâtiments appartenants aux Révérendes Dames Abbesse et religieuses du Mont de Semine prèz d'Annecy et à présent possédés par la dite Dame marquise de Faverges, lesquels quatre moullins en deux bâstiments d'iceux se trouvent en l'éstat cy-après

Le 1er moulin d'en bas

scavoir le moullin d'entrée qui est part de la ville le corcier de l'éppaisseur d'un pouce et le chieffe hors de service, la ruche de moyenne valleur, l'entremoye et la selle peu de valleur, la bartellière bonne valleur sauf que le couvercle en est fendu, le pal dudit moullin d'assez bonne valleur mais trop court, la nillie médiocre valleur, le rouet et tournure médiocre valleur, l'arbre rompu, et hors de service ferrés de ses deux torrillons et deux cercles de ferts, la roue dudit moulin bonne, le brochet peu de valleur, les chenaux bonne valleur,

Le second moulin d'en bas

le second moullin attenant et premier de la part de Tamied et sous le même bâstiment le corsier d'icelluy de l'épaisseur d'un pouce et de peu de valleur, le siècle bon de l'épaisseur de huict pouces, le pal et la nillie de bonne valleur, l'entremoye de médiocre valleur, la ruche peu de valleur, la tournure bonne valleur, le rouet hors de service, l'arbre et roue bonne valleur, ledit arbre ferré de ses deux torrillions et trois cercles, la bartellière moitié usée, les chenaux et brechet bonne valleur,

le 1er moulin d'en haut

les moullins d'en haut soit part de Tamied le premier d'iceux qui est à l'entrée soit part de Faverges, le corsier d'icelluy de l'éppaisseur de deux pouces, le ciècle fendu en deux pièces et de l'éppaisseur de trois pouces, le pal et nillie d'icelluy bonne valleur, l'entremoye et ruche peu de valleur, le trébis bonne valleur, le brochet et chenaux bonne valleur, la bartellière médiocre valleur,

le second moulin d'en haut

le second desdits moulins qui est part dudit Tamied, le corcier hors de service de même que le ciècle qui ne se trouve que de l'éppaisseur d'un pouce et fendu, le trebis d'assez bonne valleur de même que le pal et nillie, l'entremoye et ruche de peu de valleur et pour rendre lesdits moullins en estat de servir il convient d'y faire les réparations cy-après

scavoir au premier moulin d'en bas y mettre un ciècle neuf et allonger le pas à proportion, refaire à neuf l'entremoye avec sa celle, y faire un arbre et un brochet neufs,

au second y mettre un corcier neuf avec une ruche et un rouet à neuf

 

et au troisième y mettre un chièche neuf, une entremoye et une ruche et mettre ledit moullin à grande roue et pour ce y faire une roue, arbre, rouet, tournure, brochet et support nécessaires

 

et au quattrième y convient de même de le remettre à grande roue et pour ce y faire à neuf l'arbre, roue et tournure, brochet et garnitures avec un ciècle et un corcier neuf, de même qu'une entremoye et une ruche, et quand aux bâstiments desdits moulins qui sont en deux corps de bâstiments situés rière Faverges jouxte le grand chemin tendant à Tamied du levant, iceluy tendant de la ville à putezert du couchant, la rue publique place desdits moulins entre deux part de la ville et les vergers des Sieurs Paul Nicollin et Claude Desrippes part de Tamied,

le premier desdits bastiments qui est part de la ville couvert à paille est entièrement usé sauf quelques pièces qui sont de la part d'en haut qui pourront encore servir pour armure, les planchers du poille et de la cuisine de médiocre valleur et les soupieds nécessaires d'estre refaits à neuf, le trépied desdits moullins sauf le plancher qu'il faut refaire à neuf, la porte d'entrée et celle et le portail de la cuisine nécessaire d'estre refait à neuf, laquelle sans porte ni portail, les murailles desdits moullins dèz la chambre qui est dessus d'iceux nécessaire d'estre refaite à neuf avec une toise et demy de murailles de ladite chambre du costé du bial, la cheminée de médiocre valleur, le foyer entièrement en ruine, les murailles des moullins d'en haut presque en ruine, la porte et portail part de Tamied médiocre valleur et les autres portes et porteaux de même que les fenestrages desdits moullins entièrement usés et nécessaire d'estre refaits à neuf, de même la muraille qui portait les brochets que l'on a abattues et les brèches faittes auxdites murailles de la part d'en bas pour mettre lesdits moullins à brebis,

la digue desdits moullins faitte à pierres de taille à grosses pointes entièrement dégarnies de son mortier de la contenance d'environ trente toises qu'il faut remassonner touttes les pierres pourront servir et pour lesdittes réparations il convient d'y employer scavoir au couvert d'en bas six chât(aign)iers de 18 pieds de long, 6 colonnes de 8 pieds de long chacunes, 12 douzaines de lattes, 50 chevrons, 20 livres de crosses, 900 cloux d'un, 8 douzaines d'ais, 6 poutres de 18 pieds de long chacun, et pour plancher du trépied 36 plattons, 48 livres de crosses, 2 douzaines d'ais avec les pièces de chesne pour les portes et porteaux, 11 toises et demy de murailles, 2 molasses, 1 portail et 2 fenestres à pierre de tailles

et le bastion d'un moullin d'en haut soit part de Tamied estant entièrement en ruine couvert cy-devant en tuilles et dont il n'en reste pas le quart, et pour la restauration d'icelluy il convient d'y employer 3 pannes de 36 pieds de long chacune, un chât(aign)ier de 18 pieds, 36 chevrons de 18 pieds chacun, une colonne de 10 pieds, 12 douzaines de liteaux, 2 milliers de tuilles, 2 milliers de cloux de deux, 14 livres crosses, le tout poid de Faverges, et c'est outre celles qui y restent, et pour la restauration du trépied desdits moullins qui est entièrement ruiné il convient d'y employer 4 chesnes de 30 pieds de long chacun, 9 autres pièces de chesnes pour colonnes et traversiers, 36 plattons d'un pied de large chacun, 48 livres petites crosses, mettre un portail de pierre de taille à la porte d'entrée et y faire à neuf 4 toises et demy de murailles tant pour les supports des brochets que pour fermer les brèches des trebis

outre qu'il faut remailler lesdittes murailles en divers endroits et les chaux et sables pour remassonner la digue et le tout sans y comprendre les journées des maîtres charpentiers et massons, et après lecture faitte auxdits maîtres charpentier masson, et meugniers de leurdits rapports et y persistant avec offre d'en rapporter plus authentique tesmoignage de vérité au besoin ledit Rd Sr Remondier m'a requis acte qu'ensuitte de madite commission je luy ay accordé pour luy servir et valloir en ce que de raison.

Fait et prononcé audit lieu que dessus en présence des honorables Pierre Ollier dudit Faverges et François Vittouz natifs des Villards sur Thosne habitants dudit Faverges tesmoins à ce requis illitérés ledit Vittoz et ledit François Guygon et Pierre Desmillières enquis tous les autres ont signé la minute du présent escritte en quatre pages par le notaire Joseph Philibert Audé mon fils de laquelle je l'ay fait lever par ledit Me Picollier et l'ay tabellionnairement signé. Joseph Audé notaire

[ADHS_74123_Tabellion_1738_6c331_f°247_vue512 notaire collégié Joseph Audé]

Après la constatation de l'état des moulins, Mme la Marquise de Faverges fait établir le prix qu'il convient de payer pour faire faire les réparations par des artisans de métier, les frères Pin maîtres maçons, les frères Guygoz maîtres charpentiers, Jean François Barril de Cons et François Plattet de Faverges., et Mauris Tabuy fournissant le bois.

Le 24 juillet 1739, Rd Sr Remondier est procureur général de généreuse dame Anne Charlotte Ducloz Dezery mère et tutrice du seigneur Charles Joseph Joachim, son et de feu Messire Jean Baptiste Milliet marquis de Faverges fils par procure et par Me Berthier environ le 2d avril 1737 afin qu'il luy plut de commettre et députer un notaire sur les lieux pour donner les prix faits nécessaires pour les restaurations des moullins, digues et artifices en despendants dont fait amplement éstat dans la ditte requeste de même que les autres bastiments appartenants audict seigneur marquis riesre ledit Faverges,

à l'appel du métral Blanc du 19 courant es issues des messes de paroisse de Vieux-Faverges et Cons, et l'apposition des affiches aux lieux accoustumés pour inviter les maîtres charpentiers, massons, chaufourniers et autres qui voudraient prendre les prix faits desdittes réparations, à meilleure condition

ont comparus les honorables Pierre François et Louis frères enfants de Mauris Pin natifs et habitants de Thônes maîtres massons travaillant à présent à Faverges, François et Pierre frères enfants de feu Jean Pierre Guygoz maîtres charpentiers, et Jean François de feu Michel (?) Barril natif et habitant de Cons, et François de feu Joseph Plattet natif et habitant de cette ville ...

pour les frères Pin la somme de 358 £ivres 16 sols, auxdicts Guygoz celle de 50 £ivres 13 Sols, et audict Barril pour celle de 87 £ivres, à condition que les prixfacteurs feront les fournitures et rendront lesdites réparations parfaites respectivement chacun en ce qui les concerne dans deux mois à conter d'aujourd'huy ...

ensuite a comparu honorable Mauris de feu Joseph Tabuy natif et habitant d'Humbres paroisse de Marlens qui a porté sa mise pour la construction des arbres, roues, rouets et tournures des deux moullins d'en haut soit part de Tamied relâchés à la dame marquise et à son fils par les révérendes dames et Abesse de Ste Catherine situés lesdits moullins rièsre cette ville en fournissant par ledit Tabuy les pièces nécessaires pour les deux arbres et deux roues, les deux rouets, les deux tornons, leurs tourillons pour le prix de 258 £ivres 10 Sols en fournissant par ledit Tabuys les bois pour les arbres bons et capables de même que le fût pour les lieuses soit cercles desdits arbres et torillions et lieuses des tournures...

[ADHS_74123_Tabellion_1739_6C332_f°297v_vue621 notaire Joseph AUDE]

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
">

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche