Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2021 4 20 /05 /mai /2021 08:27
 
Avant 1901, sa construction était envisagée depuis 1856 par la troisième convention passée entre le gouvernement sarde et la Compagnie P.L.M. prévoyant la prolongation de la ligne Saint-Pierre d'Albigny à Albertville qui fut elle-même réalisée en 1876.
C'est lors de sa construction, à la recherche de la nappe phréatique pour alimenter la réserve d'eau de la locomotive à vapeur, que fut découverte une margelle d'un puits gallo-romain prouvant que la ville antique se situait à cet endroit particulier.

 

A partir de juillet 1901, la ligne permit aux élus du département de procéder à l'inauguration de la GARE, et de se rendre aussi aux Grottes et à la cascade de Seythenex, à 2 km de Faverges, station de la ligne ferroviaire. Ce fut un grand moment convivial qui fit une belle publicité à ce premier équipement touristique du territoire.
Jusqu'en 1938, les voyageurs bénéficiaient de trois allers-retours journaliers Albertville-Annecy avec des horaires spécifiques été et hiver.

Rappel : c'est en 1938 que l'usine Staubli s'installa près du lieu, après son incendie de 1937 au sommet de la ville, et que des wagons pouvaient ainsi être chargés directement dans celle-ci.

Les familles nombreuses purent bénéficier d'une remise sur le coût du transport pouvant aller jusqu'à 75%, à compter de l'après-guerre. Cette remise fut appliquée ensuite sur les transports Crolard qui remplacèrent le trafic voyageurs.

En mai 1938, seuls les employés des aciéries d'Ugine purent continuer à utiliser la ligne. Ce qui se termina lorsque les cars marron de la SECEMAEU prirent le relais.
Le service des colis continua pour servir les habitants de leurs commandes volumineuses, leur évitant de se rendre à Annecy, jusqu'aux années 1980.
 
Les moins de 40 ans doivent se souvenir encore de l'avertisseur sonore qui signalait aux riverains que le train allait traverser la route d'Albertville ne bénéficiant pas de barrière. Bien sûr, les petits garnements profitaient d'un voyage gratuit pour s'amuser !
 
Ne doit-on pas maintenant penser à débaptiser la rue de la Gare qui ne fait plus sa fonction de permettre aux touristes d'aller en ce lieu disparu, et de lui donner le nom d'un ancien commerçant qui occupait la rue, Paul Mysse lui-même, le marchand de vins Edouard Cuillery, Maurice Thonon ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
">

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche